Village de Kong Lor et ses grottes

Il n’est pas rare pour ceux qui fontla « loop » de Thakhek de faire un saut aux grottes de Kong Lor. Un fait peu surprenant puisque ces cavernes demeurent un des trésors géologiques du Laos, voire de l’Asie du sud-est. Il s’agit de l’un des plus beaux joyaux du parc Phou Hin Bun. On y trouve formations karstiques, rivière souterraine, jeu de couleurs et de reflets, oiseaux, chauves-souris et d’autres curiosités méritant le détour.

Les plus friands d’aventures spéléologiques y verront leur bonheur. Les amateurs d’histoire aussi puisque c’est un des refuges lao durant la guerre d’Indochine. Y aller, c’est aussi profiter du confort des maisons d’hôtes du village de Kong Lor et découvrir la nature lao sous son plus beau visage.

Kong Lor aujourd’hui

Etant l’ une des attractions touristiques les plus prisées du Laos, ce site est vite devenu une plaque tournante de l’économie locale, surtout pour le village à qui il est affilié.

Le village

A bien des égards, la bourgade de Kong Lor ou Kong Lo ressemble à n’importe quelle localité lao. Pourtant, elle attire bon nombre de visiteurs pour les grottes situées à moins d’un kilomètre de là. Ces cavernes se distinguent notamment pour leur époustouflant capital géologique.

Cette bourgade est située dans la province de Khammouane au Laos, sur la route 8 au sud-est de la capitale Vientiane. Elle est entourée d’un manteau de formations karstiques et d’une verte végétation.

On y trouve une poignée de guesthouse et d’homestay, ainsi qu’une mélopée de chaleureux habitants. C’est l’un des coins du pays où se manifestent l’hospitalité et la gentillesse des Laotiens. En véritable havre de paix, on y rencontre cette nonchalance et cette authenticité lao. Les passants vous gratifient d’un accueillant « Sabaidee ». Chacun vaque calmement à ses occupations : les femmes avec leurs tâches quotidiennes, les enfants et leur jeu, les hommes et leur partie de Kataw (foot-volley), etc. On s’y laisse aisément prendre par une ambiance de désœuvrement.

Les grottes de Kog Lor

Ces grottes demeurent un des trésors naturels de la province de Khammouane. Elles sont lovées en plein cœur du parc national de Phou Hin Bun. Ces cavernes karstiques font partie des merveilles géologiques du pays et de l’Asie du sud-est et des refuges aux bombardements ayant sévi pendant la guerre d’Indochine.

Elles sont traversées et inondées par la rivière Nam Hin Bun. Elles s’étendent sur une longueur de 7.5 km environ. Elles peuvent atteindre 100 mètres de haut et 90 mètres de large du côté de sa chambre supérieure.

A l’intérieur, on a une piscine souterraine d’une chatoyante couleur vert émeraude. Celle-ci recouvre une dimension sacrée pour les habitants. Ces derniers croient qu’elle reflète la peau de la divinité hindi Indra. D’innombrables étranges formations calcaires, stalagmites et stalactites, parsèment ses tréfonds.

L’ensemble des caves sont plongées dans les ténèbres à l’exception d’une petite plage éclairée. Oiseaux, chauve-souris et insectes y habitent. Avec un peu de chance, on pourra croiser une des plus grosses araignées du monde : la cavernicole et inoffensive Heteropoda maxima.

Pour explorer les recoins de ces caves, il suffit de voguer à travers une eau calme et plate, sur une petite chaloupe motorisée. Il ne faut pas oublier ses lampes frontales. Tout au long de cette expédition spéléologique, de nombreuses haltes seront prévues afin de permettre aux passagers du bateau de tout voir : que ce soit à pied ou à bord du bateau.

Note : durant la saison sèche, le bas niveau de la rivière oblige les excursionnistes à porter l’embarcation à bout de bras pour pouvoir avancer le plus loin possible.

Tarifs et accès

· Droit d’entrée au parc de Phou Hin Boun : 2 000 kips

  • Billet d’entrée pour les grottes : 10 000 kips

· Bateau pour traverser les grottes (avec conducteur) : 100 000 kips pour 3 personnes en moyenne (location des lampes comprise)

  • Horaires : tous les jours, de 8h00 à 16h00

· Durée de la visite : 2 heures en aller-retour

Infos utiles

  • Durant la saison humide, prévoir des vêtements imperméables et des protections pour les appareils .

· Apporter des chaussures adaptées : avec une bonne adhérence aux terrains mouillés et à une immersion dans l’eau.

· Se prémunir de protection antimoustiques. Ces insectes sont très agressifs autour de la rivière Nam Hin Bun.

  • Au besoin, se doter de sa propre lampe torche.
  • Certaines guesthouses octroient gratuitement des lampes frontales à leurs clients.

Comment circuler ?

On peut circuler dans le village Kong Lor à pied. L’endroit est petit et se visite rapidement.

Quant aux grottes, celles-ci se trouvent à environ 15 minutes de marche de la bourgade. On peut également rejoindre ce site en vélo. Quelques guesthouses du village en louent.

Comment s’y rendre ?

Au village

  • A moto : ceux qui effectuent la boucle de Thakhek font souvent escale dans le village et dans ses grottes. Ces derniers voyagent généralement à moto.
  • En car : à Vientiane, on peut prendre un bus local en direction du village. Pour y monter, il suffit d’aller à la gare routière du Nord de la capitale. Le billet coûte 80 000 kips (donnée octobre 2016). Le véhicule quitte la ville à 10h00 et emprunte la route récemment construite, la route 13. Seul un voyage se fait par jour. Il faut compter 7 heures pour couvrir les 300 km séparant les deux endroits.

Aux grottes

Comme ces cavernes se trouvent non loin du village de Kong Lor, on peut parfaitement rejoindre ce site à pied. Il faut se diriger jusqu’au bout du bourg, à la fin de la route principale. On suit ensuite un sentier de sable afin d’arriver au bord d’une rivière turquoise. Il faut compter 15 minutes de marche pour couvrir l’1 km à parcourir. C’est à cet endroit que le point d’entrée de fameuses caves se dresse.

8 photos

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366