Attapeu

Souvent, les gens viennent au Laos pour attester de son authenticité et découvrir ses villages de minorité, ses traditions, ses temples bouddhistes et sa généreuse nature. En ce sens, la ville d’Attapeu et ses alentours s’avèrent la parfaite destination pour connaître tout cela. Cette cité reculée, dite « ville jardin » est réputée pour son côté endormi, pittoresque et paisiblemais aussi pour sa végétation foisonnante. Hors des sentiers battus, elle est circonscrite dans une région difficile d’accès. Ce qui fait que peu de touristes s’y aventurent. Pourtant, c’est un lieu plus qu’agréable pour ceux en quête de dépaysement , loin de la foule et des tumultes de la vie moderne.

Histoire

Son histoire est étroitement liée à celle de sa province. Une province qui possède un riche passé remontant à l’époque du royaume de Lane Xang au XVIe siècle et de la construction du vieux stupa Saysetthathirath (supposé conserver les restes du roi Saysetthathirath).

Plus tard, cette dernière fut baptisée « terre de l’héroïsme » pour son rôle-clé durant la révolution lao. Pour preuve, quelques vestiges de guerre sont éparpillés aux quatre coins de la localité et principalement dans la partie Est, le long de la piste Ho Chi Minh.

Au fil des années, la région se peupla de groupes ethniques de Môn-Khmer. Mais en ce qui concerne la ville d’Attapeu, ses habitants sont majoritairement Tariang et la moitié sont Vietnamiens.

Aujourd’hui

Elle se résume aujourd’hui à ses sites et à ses bourgs avoisinants. La ville en elle-même dispose de peu d’attractions mais les locaux sont accueillants et chaleureux. Ambiance conviviale assurée au bord d’une calme rivière et durant la célébration du festival BounKin ARD auprès des Tariang.

En outre, les amoureux de la nature seront amplement servis par des paysages naturels extraordinaires. Parmi les perles de la région se démarquent :

  • Son entre lac fluvial rassemblant les rivières de Xe Kong, Xe Kaman, et Xe Xou
  • Ses deux Zones Nationales Protégées (ZNP) : Xe Pian avec ses fabuleuses chutes d’eau et ses forêts sauvages ; Dong Amphanh avec ses hautes montagnes (culminant à 2052 mètres d’altitude) et ses rares espèces fauniques (gibbon aux joues chamois, chat d'or asiatique, léopard, tigre, éléphants, et chanson muntjac)
  • Les cascades de la rivières Xe Pian accessibles à pied ou en bateau : Tad Saepha, Tad Samongphak et Tad Saeponglaican
  • La plaine d’Attapeu et sa faune aviaire (faisan prélat, cigogne épiscopale, argus ocellé, buse à épaulettes roux, aigle de poissons, vautour, etc.)
  • Le mythique et grand lac de Nong Fa (ou Nong Kai) avec ses eaux cristallines, son cadre romantique, ses pinèdes et ses soi-disant diamants ; lieuoù l’on peut profiter d’une fraîche baignade
  • La sublime cascade de Tad Phapong et ses rochers colorés du côté de la rivière Xe Xou : destination idéale pour un trek en pleine jungle ou pour une croisière fluviale

L’étendue de ces vastes espaces verts en rend parfois l’exploration difficile. C’est pourquoi il est préconisé de recourir au service d’un guide local si l’on veut s’aventurer et s’enfoncer en pleine nature. Cette cité hors du temps est aussi connue pour ses innombrables troupeaux de buffles sauvages, un fait qui forgea son appellation : Attapeu signifiant « bouse de buffles ». Néanmoins, celle-ci ne se limite pas à son « jardin ». Il y existe d’autres curiosités à voir dont :

  • Ses pratiques et produits artisanaux : poterie traditionnelle selon des techniques anciennes, fabrication de grandes jarres servant à stocker leLao Hai (vin de riz local), surprenanttissage du peuple Tariang, conception de paniers en bambou, d’arcs et de flèches, de pipes et de bijoux
  • Ses temples : le Vat LuangMuang Mai construite en 1939, l’ancien monastère de WatPhaSaysettha et son stupa nichés dans la bourgade de PhaMeuang, la pagode de WatSakhae
  • Le village de Ban Mai avec ses homestays, ses traditions, sa forêt indigène et ses communautés d’oiseaux

· Le lance-missile soviétique utilisé durant la guerre du Vietnam au village de Pa-Am

· Le sauna du Laos Traditionnal Medecine : pour ceux ayant de besoin de se ressourcer après une longue et éreintante escapade

  • Le challenge de la piste Ho Chi Minhpour les friands de randonnée

Climat et géographie

Attapeu ou Samakhi Xai est une ville du Laos circonscrite dans la province du même nom. Elle en est le chef-lieu. La province dans laquelle elle se trouve est située tout au Sud du pays, bordée par celle de Sekong au nord et celle de Champassak à l’ouest.

Elle est lovée dans une large vallée en confluence des rivières Xe Kong et Xe Khaman. Elle est sise à proximité du mont Phouluang et PhouAphong. Enfin, elle est généralement considérée comme point de départ d’excursion vers les terres sauvages de l’Est du Laos.

Les meilleurs moments pour la visiter s’étendent sur toute l’année. Certes, Attapeu est difficile d’accès, surtout durant la saison des moussons (entre mai et octobre). Cependant, certains de ses attraits peuvent différer d’une saison à une autre.

La saison pluvieuse ravit la splendeur de ses sites naturels : le débit des cascades qui devient plus fort et plus impressionnant, la verdure de la forêt qui est d’autant plus profonde. Un spectacle qui vaut vraiment le détour. Mais ces conditions exigent certains préparatifs comme prévoir parapluie, imperméable et anti-moustiques.

De novembre à avril, on a la saison sèche : le soleil cogne fort et pas de dame pluie à l’horizon. Ceux qui partent en trek devront prendre des mesures contre les insolations et des bouteilles d’eau. Il faut aussi savoir qu’avril est le mois le plus chaud avec 27.6°C de température moyenne. Et en Janvier, le thermomètre est à son plus bas : 22.8°C en moyenne.

Comment s’y rendre ?

Cette région méridionale du Laos est principalement accessible par les routes.

  • De Paksé : le bus prend 5 à 6 heures pour rejoindre Attapeu. Ce dernier part de la station km8. Pour jouir d’un confort optimal, il est conseillé d’en prendre un entre 8h et 10h. Le voyage coûte 60 000 kips. Il y a néanmoins d’autres bus touristiques partant à 15 h et à 16 pour le même prix. Quant aux bus locaux, ceux-ci quittent la gare entre 6h et 7h40du matin.
  • De Vientiane : ici, la distance à parcourir est de 212 km. Plusieurs autobus quittent la station de cette grande métropole chaque jour : vers 8h pour le bus local (140 000 kips), entre 11h 30 et 12h30 pour les VIP2 (170 000 kips), et entre 15h et 16h pour les VIP1 (220 000 kips).
  • De Sekong : le trajet s’étale sur environ 4 heures pour une distance de 77 km. Le bus emprunte la route 11 pour rejoindre cette belle cité reculée : dès 6h du matin jusqu’à 10h30. Le ticket est tarifé à 20 000 kips.
  • De Salavan : il n’y a que deux cars locaux qui font cap vers la ville jardin : à 9h et à 14 h pour 50 000 kips.

À titre informatif, la gare routière d’Attapeu est située à seulement 600 mètres avant le carrefour à l’orée de la ville.

Comment circuler ?

Il faut savoir que les tuk-tuk stationnés à la station sont uniquement dédiés à la liaison centre-ville/gare. Si l’on souhaite faire le tour du centre, les balades à pied suffisent.

Que faire ?

  • visiter le célèbre Wat Sakhae et le tombeau du roi Saysetthathirath au WatPhaSaysettha
  • vivre une expérience en dormant chez l’habitant au village de Ban Mai
  • découvrir les trésors naturels de la ZNP de Xe Pian et de Dong Amphanh
  • partir en trek vers la cascade de Tad Pha Phong
  • barboter et nager dans le mystérieux lac Nong Fa
  • rencontrer les Tariang d’Attapeu et assister à leur fameux BounKin ARD
  • faire un safari photo des quelques 280 espèces aviaires recensées dans la région
4 photos

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366