Île de Khong

Même si l’île de Khong est la plus grande péninsule de la région de Si Phan Don au Laos, elle en demeure la moins touristique. Plongée dans une ambiance campagnarde et paisible, elle offre aux amoureux de la nature : randonnée, virée au milieu des rizières, visite de rustiques temples bouddhistes, calme débarcadère, marché de produits frais, montagne boisée, et plage idyllique. Ce côté désœuvré et brut lui a valu jusqu’à présent un faible flux touristique. Seuls ceux en quête de réel dépaysement et de vie traditionnelle y font halte pour plus d’une journée lors d’un séjour au Laos.

Aujourd’hui

Ancienne colonie française, Don Khong ou île de Khong s’avère une destination taillée pour les routards recherchant une aventure hors des sentiers battus. Les habitants y vivent à un rythme lent et dans une sereine atmosphère. Certes, la localité est loin de l’image de carte postale des grandes villes du Laos. Mais ce qui la sublime reste son authenticité à travers ses oisifs villages, la beauté de sa nature et ses paysages pittoresques.

Du côté de MuangKhong quelques maisons d’hôtes, blanchisseries, restaurants, cybercafés et agences de voyages de fortune ont poussé ici et là. Et en dehors de ses confortableshôtels de charme, elle plaît pour ses petits villages, seschamps de palmiers, ses cascades d’eau, ses rizières à perte de vue, son port fluvial où des bateaux pirogues vont et viennent, ses wats ancestraux (monastères), et sa généreuse végétation. Aussi, elle convient parfaitement à ceux qui aiment lézarder et se détendre sur un hamac avec vue sur le fleuve.

Souvent les gens voient en cette péninsule une escale d’une journée maximum et un point de départ pour aller explorer les autres îles du Si Phan Don, dont Don Det et Don Khone.

Les temples de Khong

Cette rustique contrée dispose de nombreuses pagodes bouddhistes :

  • le Wat KanKhong ou Wat KaewPhuang

Visible depuis la jetée, il renferme un Bouddha d’or fixant le vaste Mékong.

  • le Wat Phu KhaoKaew

Monté sur une colline à 6 kilomètres de Ban Muang Sen Nua, ce temple est implanté au Sud-Ouest de Don Khong. Selon les locaux, ce monastère fut érigé sur les vestiges de bâtiments khmers et dissimulerait le repaire souterrain (Muang Nak)d’unNaga (serpent issu de la mythologie hindou et bouddhiste).

  • le Wat ChomThong

Datant du début du XIXème siècle, celui-ci abrite de magnifiques plantes exotiques, d’élégants et dégingandés édifices à architecture d’inspiration khmère, une mélopée de statues de Bouddha, et une salle de culte en forme de croix. Perché sur le point culminant de l’île, il surplombe tout ce qui s’y trouve et confère une superbe vue sur le Mékong endormi.

Ses marchés traditionnels

Une des activités à réaliser dans cette partie du Laos est d’y faire le marché. Au village de Muang Sen, il y en a un longeant le fleuve. Il y a aussi l’incontournable marché matinal de MuangKhong : de 4h30 à 6h30. Des chalands venus des quatre coins des 4000 îles s’y installent pour vendre leurs produits. Et très tôt, on distingue au loin plusieurs bateaux chargés de poissons arriver et s’arrimer à la jetée pour approvisionner ce grand marché.

Les villages

L’île de Khong demeure un endroit où il est bon d’y vivre et où les Insulaires se démarquent par leur hospitalité. Pour rencontrer se dernier, cap vers ses multiples charmants villages.

Cet îlot possède une vingtaine de pittoresques bourgs, celui de MuangKhong en est le cœur. Il s’agit d’un vieux hameau français tout à l’Est. On y voit les ferrys effectuer des allers et venues sur le Mékong. Des infrastructures de qualité, de l’électricité et des routes bitumées agrémentent son paysage urbain.

Quant à Ban Hua Khong, il est connu pour être levillage natal de l’ex-président du Laos en 1924, Khamtay Siphandone.

Au Sud, les bourgades de Ban Huay et de Ban Hang Khong sont de réels lieux de recueillement du bouddhisme. En effet quelques anciens wats, Statues et peintures de Bouddha s’y tapissent.

Il y a aussi le village de Muang Sen à l’Ouest.

Climat et géographie

Don Khong est la plus grande péninsule des 4000 îles ou du Si Phan Don de Laos. C’est le plus au Nord des îlots de cet archipel fluvial et elle constitue le siège administratif de ce dernier. Elle intègre la province de Champassak et s’étend sur 18 kilomètres de long et 8 kilomètres de large. Elle se situe à 130 kilomètres de Paksé et la route la ceinturant fait environ 30 kilomètres. Dans son ensemble, elle est formée de 02 plaines divisées par une chaîne de 99 collines.

L’île se révèle sous son meilleur jour entre le mois de novembre et mars, c’est-à-dire durant la saison sèche. De février à Mai, les températures sont très chaudes et de mai à septembre, il y pleut des cordes.

Comment s’y rendre ?

Pour aller sur cette perle des 4000 îles, il faut procéder en deux étapes. La première consiste à rejoindre le village de Ban Nakasang:

  • depuis Paksé : le voyage s’effectue en minibus ou en songthaew. La gare routière se trouve à 4 kilomètres du centre-ville de cette grande cité laotienne. Le trajet Paksé-Ban Nakasang se réalise en 4 heures en moyenne.
  • depuis le Cambodge : le coût du trajet s’élève à environ 21€ et il faut compter 8 heures deroute depuis Siem Reap.

Une fois arrivé, on atteint le dernier point du voyage soit :

  • en prenant un bateau à l’ embarcadère de Ban Hat XaiKhoun, situé au Nord à 20 kilomètres de la bourgade de Ban Nakasang
  • en se rendant à Don Det afin d’atteindre Dom Som : là, plusieurs ferrys assurent la liaison avec l’île de Khong

Comment circuler ?

Sur cette péninsule, les cyclistes ont privilège de la libre circulation vu le faible trafic routier qu’il y a. Il y fait bon de se promener à vélo à travers la campagne et la nature environnante. C’est calme et surtout sûr. La location d’une bicyclette s’élève à quelques euros seulement. De plus, on peut s’adonner aux plaisirs du cyclisme avec la piste cyclable « boucle sud ». Longue de 25 kilomètres, elle passe par Ban Muang Sen Nua. Y flâner à moto est également envisageable mais cela reste moins populaire que le vélo.

Autrement, il reste l’option des bateaux pirogues. Les locaux usent usuellement de ce moyen pour relier un point de la berge de l’île à une autre.

L’exploration de Don Khong peut se faire aussi à pied. C’est idéal pour venir à la rencontre des villageois et pour bien s’imprégner de la culture traditionnelle lao.

Infos utiles

Avant d’y mettre les pieds, il est préconisé d’apporter le nécessaire puisque aucun distributeur automatique de billets n’y est établi. Au village de Ban Nakasang se niche néanmoins un ATM en fonction.

Que faire ?

· se reposer au rythme du fleuve endormi et se délecter d’un bon livre

  • profiter du calme absolu de l’île sur un hamac avec vue sur le Mékong
  • visiter ses anciens temples centenaires

· échanger avec les villageois et se laisser contaminer par leur vision simple de la vie

  • s’affairer du côté du marché du matin de MuangKhong et admirer les bateaux chargés de poissons au loin
  • vagabonder à vélo pour savourer le charme de ses campagnes
  • assister à la course de bateaux de novembre et à sa fête populaire

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366