Sam Neua

La ville de Sam Neua ou Xam Neua est une des localités les plus reculées du Laos. On la dit moderne mais elle est souvent boudée par les étrangers occidentaux. Cette cité perdue dans sa lenteur et dans son endormissement trouve principalement ses attraits dans ses environs : montagnes escarpées, sentiers de terre, rustiques transports, rizières en terrasse, sources thermales, et cascades de charme. Mais surtout, c'est un coin pittoresque et isolé du monde où de nombreuses curiosités touristiques méritent un détour : la ville de ViengXay , les mégalithes de Hintang , les villages de minorité spécialisés dans l' art du tissage , et les zones protégées écotouristiques.

Histoire

1954 fut l'année à laquelle la guerre du Laos prit fin et à laquelle le Pathet Lao appose sa griffe sur les accords de Genève. Ceux-ci stipulaient que les troupes communistes pouvaient garder les contrées de l'Armée Nationale qu'elles avaient conquises. Sachant que certaines localités de l'ancienne province de Sam Neua étaient sous le contrôle des communistes et que d'autres, sous l'emprise de la RLA ( Armée Royale du Laos ). Afin de maintenir le cessez-le-feu établi et d'éviter tout débordement, une CIC ( commission internationale de contrôle ) a été mis en plac eet entre 1955 et 1958, son siège fut implanté dans la ville de Sam Neua.

Vers les années 1960, le pays du million d'éléphants jongla entre les conflits d'intérêtsopposant les communistes, les pro-américains et les neutralistes. Ce qui fait que plus tard, à l'éclatement de la seconde guerre d'Indochine , les bombardements aériens américains couvrirent le ciel et envoyèrent ce pays dans un état de désolation sans précédent.

Bon nombre des locaux durent se réfugier dans les grottes de ViengXay afin d'échapper aux incessants canonnages étrangers. À Sam Neua, plus de 20000 individuss'installèrent au cœur des montagnes de calcaire, dans leur souterraine « ville cachée ». Ils organisèrent leur quotidien dans ces sombres cavernes en y édifiant hôpitaux, écoles, marchés, station de radio et siège du Front patriotique lao. Le jour, ils y restaient cloîtrés et terrorisés par le grondement des obus. La nuit, ils cultivaient pour avoir de quoi se nourrir.

Après de longs affrontements, la ville de Sam Neua fut en 1975 le lieu de naissance de la République Démocratique Populaire laotienne (RDP).

Aujourd'hui

En dépit des ravages de la guerre, Sam Neua s'est tournée vers l'avenir et continue à se reconstruire lentement mais sûrement. Aujourd'hui, elle est nichée dans une attrayante vallée parsemée de blanches maisons en béton avec une toiture rouge, de charmantes guesthouses , de vertes rizières et d'imposantes montagnes.

ViengXay

On vient souvent à Sam Neua pour transiter à la ville de ViengXay. L'intérêt historique et touristique de cette région est bien plus palpable que la calme capitale de la province de Hua Phan. Ses fameuses grottes ont abrité les habitants et le Pathet Lao durant la guerre d'Indochine entre 1964 et 1975. Lovées dans de superbes karsts de calcaires, seules certaines de ces cavernes sont ouvertes au public. En explorer les tréfonds, sous l'assistance d'un guide expérimenté, permet non seulement d'admirer la beauté des parois rocheuses mais également de constater les conditions de vie dans lesquelles les Laotiens vécurent durant les assauts de l'armée américaine.

Patrimoine naturel et patrimoine archéologique

Parmi les autres trésors de cette localité se distingue le parc archéologique de Hintang , inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Important site préhistorique, celui-ci se particularise par ses intrigants menhirs. Cet endroit est peu popularisé vu qu'il est très éloigné de la ville et que les routes y menant sont de piètre qualité.

En plus de sa réserve à mégalithes , Sam Neua fascine beaucoup avec ses deux zones nationales protégées (ZNP) : Nam Et-PhouLouey et sa Nam Xam. Elles demeurent le précieux habitat de diverses espèces fauniques rares : éléphants sauvages, gaur, banteng, tigre, panthère nébuleuse, ours noir asiatique et ours du soleil Malais, chats sauvages, gibbon à joues blanches, sambar, dholes, etc. Il s'agit de deux aires de conservation de la biodiversité au Laos très prisées pour leurs randonnées écotouristiques. On s'y aventure afin de découvrir la splendeur de la nature : à travers une forêt dense, de belles cascades et des sentiers abrupts.

Son capital humain et ses villages de minorité

La population de cette localité est très hétéroclite. Laos, Vietnamiens, Hmongs , Thaï Dam, ThaïDeng, et Thaï Lu y ont élu domicile. Ceux-ci sont réputés pour être chaleureux et accueillants. Ils s'adonnent et vivent généralement à la culture de riz , sésame, maïs, soja et plantes médicinales. En plus de l'agriculture, ils pratiquent un artisanat purement traditionnel. Au village de Xamtay, ses habitants se démarquent par l'incomparable qualité de leur tissage textile. Il en va de même pour le bourg de Saleuy (à 36 km de la ville) avec sa majestueuse cascade. À 12 km de Sam Neua, le village Ban Tham promet une expérience unique dans la grotte de Bouddha : une caverne où une étonnante statue de Bouddha est entreposée.

Dans la ville principale, ses marchés locaux constituent un convivial lieu de rencontre entre les ethnies, les produits artisanaux et quelques étrangers.

Climat et géographie

Capitale de la province de Hua Phan , Sam Neua se situe au Nord-est du Laos. C'est une région enclavée et imputée d'un paysage montagneux aux pentes escarpées. Elle est limitée au Sud-est par le Vietnam du Nord et est peu visitée par les touristes.

Malgré son isolement, son paysage naturel mérite attention. Ceux qui veulent tenter l'expérience, la meilleure période pour y aller est comprise entre octobre et mars. La température moyenne annuelle est de 20°C. Et comme elle est ancrée dans une région vallonnée à 1200 mètres d'altitude, le thermomètre a tendance à baisser bien bas en hiver : particulièrement la nuit et tôt le matin. Entre avril et octobre, la pluie est au rendez-vous : les alentours revêtent leur vert et luxuriant manteau. Néanmoins, l'air se réchauffe et s'humidifie sensiblement.

Comment s'y rendre ?

En bus

Le bus est le principal moyen de transport pour atteindre Sam Neua. Multiples voyages sont mis à disposition :

  • de NongKhiaw : 130000 kips la place ; 10 à 11 heures de trajet.
  • de LuangPrabang : parcours plus long, la liaison se fait en plus de 15 heures pour 140000 kips par personne. Deux bus partent chaque jour de cette grande agglomération et passent par NongKhiaw et ViengThong.
  • de Phonsavan : 100000 kips pour un voyage de nuit et 80000 kips pour un trajet de jour. Le voyage se fait avec des mini-fourgonnettes.
  • du Vietnam : la traversée inclut un passage à la frontière Nam Soi-Na Meo et un VISA lao récupérable une fois arrivée à bon port.

L'arrivée est prévue à la gare routière de PhouTanou dite station supérieure, sise à 1 km au Sud-ouest de la ville.

En avion

Son « aéroport de Nathong » admet de rares vols indirects en partance de Vientiane.

Comment circuler ?

Sam Neua est une petite localité affublée d'une grande chaussée où il fait bon de se promener à pied. Surtout que le trafic routier y est faible. Pour aller de la gare routière au centre-ville, des tuk-tuks proposent leur service pour une poignée de milliers de kips.

En ce qui concerne les liaisons avec les villages voisins, la station de Nathong (à 4 km au Nord-est du centre) dispose de bus à destination de ViengXay , SopHao, Muang, Nam Nua et Na Meo(à la frontière vietnamienne).

Infos utiles

  • Apporter suffisamment de liquidités car sur place, il n'y a ni distributeur automatique de billets ni banque effectuant des changes de monnaie.
  • Certaines maisons d'hôtes mettent à disposition une connexion Wifi et un PC de rechange. Sinon, des cybercafés pas chers fourmillent dans la ville.
  • Savoir faire la différence entre les produits artisanaux locaux des articles chinois et vietnamiens bon marché.

Que faire ?

  • visiter les grottes historiques de ViengXay
  • sur le chemin de ViengXay , admirer la puissance de la cascade Nam Noua et se rafraichir dans sa piscine en contrebas
  • prendre quelques clichés des dolmens du parc archéologique de Hintang
  • faire du trekking et de la randonnée dans la réserve de Nam Et-PhouLouey ou de Nam Xam
  • flâner du côté des marchés locaux et s'acheter à l'occasion quelques objets artisanaux dont les étoffes colorées et tissées par les femmes des villages ethniques alentour
  • s'immerger dans une culture traditionnelle en visitant les bourgades à proximité
  • profiter de la beauté de la nature environnante en se baladant dans la région
Ville
1 photo

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366