Cascades Li Phi

Voyager au Laos est une expérience synonyme de sensations fortes et de souvenirs sans pareil : allant de la visite de la touristique Vang Vieng à l’enchanteresse Luang Prabang. Mais pour ceux qui veulent profiter du calme du pays, ils trouveront leur bonheur du côté de ses 4000 îles ou Si Phan Don. On aime profiter de la vue sur le Mékong accroché à un hamac. Mais encore, on apprécie de voir ce grand fleuve sous tous les angles et dans tous ses états : de son calme plat à ses cascades déchaînées. Un passage obligé sur place : les chutes de Li Phi. Autour de cet impressionnant site naturel, on peut se prêter au plaisir de la nage, du cyclisme, d’un instant détente sur un hamac et surtout le plaisir de ne rien faire à part observer la nature autour.

Contes et légendes autour de la cascade de Li Phi

Il existe diverses légendes gravitant autour des cascades de Li Phi. Parmi les plus populaires, on cite :

· celle des moines dépêchés par le roi du Cambodge pour répandre le Bouddhisme au Laos : ceux-ci avaient instigué la construction d’une pagode sur l’île de Don Khone. Une fois la charpente mise en place, ils entamèrent le déplacement d’une grande statue de Bouddha depuis le continent vers la péninsule. Il fallut trois bateaux pour la transporter. Une fois à la hauteur des chutes de Li Phi, un grand tourbillon fracassa les amarres des embarcations et entraina dans ses abysses la statue.

· celle de l’origine du nom « Li Phi » : cette partie du Si Phan Don était bien connue pour être un piège à poissons géants (Lii en lao) ainsi qu’aux esprits errants comme les fantômes et les morts (Phii en lao).

· celle des chants des sirènes : on raconte que ces belles créatures attiraient les habitants de la terre dans les rapides de ces cascades du Mékong pour qu’ils s’y noient. Cela explique à priori le sens du mot Somphamit qui signifie « gouffre des cadavres ».

Présentation des chutes de Li Phi

Les chutes de Li Phi ou Tad Somphami t font partie des cascades les plus spectaculaires du Laos. Elles se trouvent dans la partie Sud du pays, au cœur de ses 4000 îles. Elles se situent dans la partie extrême Ouest de l’île de Don Khone, à 15 kilomètres au sud de Muang Khong. Pour être plus précis, on les localise à environ 1 kilomètre du village Ban Khone et du pont français reliant l’île de Don Khone à celle de Don Det.

Il s’agit des plus belles rapides du Mékong. Les Li Phi se ramifient en plusieurs dizaines de cascades qui se fracassent sur d’innombrables lames de rochers. Leurs débits et leurs niveaux d’eau varient en fonction des saisons. C’est durant la période des pluies et après le passage de la mousson qu’elles sont à leur meilleure forme. Parmi ses coins de charme se distingue la zone où le petit pont de bois se fait chevaucher par le Tad Somphamit durant les jours de grandes pluies. De basse profondeur, elles impressionnent surtout pour leur puissance et leur volume.

Découvrir les chutes

Si Phan Don a longtemps été catalogué par ses paysages paisibles, son ambiance farniente et l’infatigable écoulement du Mékong. Or cette partie du Laos a bien plus à offrir, pour ne citer que l’époustouflant spectacle délivré par les chutes de Li Phi. Ceux qui désirent les découvrir peuvent le faire à travers :

· Une promenade le long des sentiers longeant le Mékong, passant par des ponts en bois donnant différents points de vue sur les rapides

· Des instants « pique-nique » ou pause beerlao au bar

· Des épisodes de baignade au sein des zones autorisées de la plage

· Des moments de farniente en fin de journée au bord de l’eau avec un magnifique coucher de soleil

En fin de parcours se dresse un restau-bar où l’on peut disposer de bungalows et de hamacs. A proximité, on a la plage de Li Phi.

Ceux qui oseront s’aventurer plus loin auront de belles surprises. Ils pourront apercevoir des pêcheurs à l’ouvrage, avec leurs pièges et leurs filets à poissons du côté des bassins à la base du Tad Somphamit. Non loin de là, ils auront peut-être l’opportunité de rencontrer les dauphins d’eau douce d'Irrawaddy. Ces animaux sacrés et rares dits « Pla kha » en laotien ne craignent pas les humains. Pour les voir de près, il suffit de prendre un bateau à Ban Khon**e** et mettre le cap vers l’extrémité méridionale des îles.

Infos utiles

La visite des lieux requiert le respect des consignes de sécurité. Le sentier bordant les chutes s’avère dangereux : c’est un chemin glissant fait de pierres, de terre et de mauvaises herbes. Celui-ci est délimitépar une barrière en bois afin de minimiser les accidents.

Il est préconisé de suivre à la lettre les consignes notifiées sur les affiches en chemin afin d’éviter d’éventuelles mésaventures comme de tomber par inadvertance dans les rapides.

Comment s’y rendre ?

Pour y aller, l’itinéraire habituel se dépeint comme suit :

  • prendre un minivan ou un minibus depuis Paksé et descendre au débarcadère de Ban Nakasang

· prendre le ferry pour une traversée du Mékong vers l’île de Don Khone

· après l’abordage, suivre les instructions des locaux et les affiches pour arriver aux chutes

Pour ceux qui ont accosté à Don Det, ils peuvent louer un vélo ou une moto sur place. C’est le moyen le plus pratique si l’on souhaite rejoindre rapidement Tad Somphamit via le vieux pont ferré.

Tarif et horaire

Le site est ouvert au public de 08h00 à 17h00, chaque jour de la semaine.

Le prix d’entrée à payer est de 35 000 kips par personne. Le ticket d’entrée octroyé est uniquement valable pour la journée. On peut s’en procurer directement au guichet à l’entrée des chutes. Il est également possible d’en acheter un sur l’île de Don Khone, dès que l’on y met les pieds.

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366