Le Centre de Conservation des Eléphants à Sayaboury

Chaque camp d'éléphants au Laos possède sa propre structure et ses valeurs. En ce qui concerne le centre de conservation des Eléphants à Sayaboury, celui-ci prône la protection de cet animal en le libérant du joug de l'exploitation forestière et du tourisme à grande échelle. Il confère à ces mastodontes un cadre naturel et des traitements vétérinaires leur permettant de s'épanouir pleinement et de proliférer.

Concrètement, l'ECC s'efforce de les préserver de l'extinction à travers différents projets. Des projets qui sont financés par les formules de séjour touristique dans l'enceinte du centre. En faisant venir les férus de la nature et des éléphants, cette institution offre un travail fiable aux cornacs mais sensibilise également les gens sur l'importance de la conservation de ce fabuleux animal.

## La préservation comme concept

Le Centre de Conservation des Eléphants (ECC) à Sayabouy est un établissement œuvrant dans la sauvegarde d'une des espèces animalières emblématiques du Laos : l'éléphant. Il est appuyé par une association à but non lucratif – ElefantAsia – dans la réalisation de cet objectif et est un membre actif de l'Asian Captive Elephant Working Group.

Fondé en 2011, cet établissement se veut d'allouer un biotope de bien-être à ces pachydermes afin de favoriser leur reproduction. Dans quel but ? Parce que sans aucune contrainte, ces derniers pourront s'épanouir davantage et espérer une perpétuation effective de leur espèce. Aujourd'hui, le centre réunit un peu moins d'une trentaine d'individ

Ces mastodontes vivent sur 530 hectares de terrains boisés. Cette superficie parfaitement pour les approvisionner ennourriture puisque ceux-ci en consomment plus de 200 kg par jour.

Les missions de l'ECC tournent principalement autour de :

  • La mise en place d'un plan de conservation de ces animaux au Laos en commençant par les sauver de l'industrie forestière en leur fournissant un refuge pour s'épanouir
  • Le placement des éléphants dans les meilleures conditions possibles afin de favoriser leur reproduction
  • L'élaboration de formules séjour pour touristes afin de subvenir aux besoins financiers du centre
  • L'organisation d'une aventure de découverte exceptionnelle pour les touristes gravitant autour du bien-être de ces géants à trompe, de leurs soins vétérinaires, et de la perpétuité de leur espèce
  • Dispenser diverses formations professionnelles de cornacage aux locaux : cours d'anglais, techniques de dressage, sensibilisation vers une optique écotouristique de cette activité
  • Permettre à ces animaux de se retrouver en groupe à travers une zone de socialisation
  • Inculquer aux jeunes laotiens des notions de préservation de l'environnement

    ## Un plein d'activités autour de l'éléphant

Parmi les activités à y faire, on cite :

  • Visite guidée des lieux : nurserie, hôpital, zone de socialisation, musée
  • Se mettre dans la peau d'un cornac en prenant soin des éléphants
  • Aider l'équipe de l'ECC dans leurs tâches quotidiennes : rameuter les éléphants au centre pour leur octroyer leur dose d'entrainement journalière, les alimenter, nettoyer leur case de leurs excréments, ou encore les accompagner au lac pour leur bain
  • Sous l'assistance d'un vétérinaire international , administrer les soins nécessaires pour les pachydermes malades, infectés ou victimes d'accident de travail
  • Profiter d'un moment de détente dans un bungalow privatif ou avec une séance de massage en fin de journée
  • Se délecter d'une cuisine laotienne simple, bio et saine
  • Se reposer dans une sala
  • Embarquer pour une virée en canoë-kayak à travers le lac Nam Tien
  • Participer aux projets en cours en tant que volontaire
  • Sponsoriser un éléphant

    En optant pour une des formules de l'ECC, les touristes contribuent à l'acquittement des diverses charges du centre. Un apport qui impacte sur la préservation de ces pachydermes, l'amélioration des équipements du centre, et la pérennisation du cornacage qui demeure une tradition laotienne encore bien ancrée. Ceux-ci favorisent également à la création et au maintien d'une source de revenu fixe et fiable pour les familles de mahouts.

    ## Infos utiles
  • Chaque étape et chaque activité du séjour se déroulent sous la supervision de professionnels. Tout est minutieusement programmé à l'heure afin de permettre aux touristes de profiter pleinement des programmes proposés.
  • Pour un trip à Sayaboury sans encombre, il faut prévoir le nécessaire : casquette, gourde, vêtement de randonnée en forêt (pantalon et chemise longue), crème solaire, sac de transport, chaussures de marche, anti-moustiques et imperméable.
  • La zone où se trouve ce centre de conservation est boisée et parfois dure d'accès. Ce qui fait qu'il vaut mieux apporter des tenues adaptées : résistantes et pratiques.
  • Les activités sylvestres peuvent être sujettes à modification durant la saison de la mousson (entre mai et septembre).
  • Les hébergements proposés sont simples mais offrent un minimum de confort. Les douches sont dotées d'un chauffe-eau à gaz. Les sanitaires sont communs mais sont nombreux.
  • Le centre bannit de ses activités le riding (balade à dos d'éléphant) par simple préservation de l'animal.

    ## Tarifs et formules

Cet endroit propose trois formules de séjour :

  • Découverte : 2 jours et 1 nuit pour un coût de 210 USD par personne
  • Exploration : 3 jours et 2 nuits pour un coût de 270 USD par personne
  • Formule Eco-volontariat : 7 jours pour un coût de 450 USD par personne

    ## Comment s'y rendre ?

Ce centre de conservation est accessible depuis Luang Prabang. En principe, l'établissement dépêche un minibus pour accueillir ses visiteurs. Mais avant de quitter cette ville laotienne, ces derniers devront d'abord se rendre au bureau de l'ECC sur place afin d'y régler certaines modalités administratives. Par la suite, cap vers le sud en direction de la province de Sayaboury.

Pour ceux qui préfèrent se fondre dans une ambiance plus locale, ils peuvent prendre un bus à Luang Prabang. Celui-ci quitte la gare routière à 9h00 en règle générale. Mais il arrive qu'il parte plus tôt que prévu dès que celui-ci est plein. Il faut compter 2h30 de traversée pour de délectables panoramas du paysage le long de la route. Une fois à destination, un guide du centre se charge de la réception des voyageurs.

Nature
4 photos

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366