Gibbon Expérience

Les activités proposées par le projet Gibbon Experience font partie des plus prisées du Laos. Que l’on soit adepte de sensations extrêmes, féru de la nature, sportif invétéré, ou simple aventurier ; on peut tous y trouver notre compte. 

Concrètement, ses infrastructures domiciliées dans le Parc National de Nam Kan de la province de Bokéo permet aux voyageurs de découvrir la forêt primaire environnante. Comment ? Via un circuit « tyrolienne » au niveau de la canopée de la jungle et à travers les sublimes points de vue de cabanes arboricoles.

Cette aventure nature permet non seulement de défier la gravité mais aussi de profiter des plaisirs de la randonnée ainsi que de l’observation de la vie sauvage et des fameux gibbons de la réserve. Elle donne aussi à tous l’opportunité de participer à un projet éco-responsable, au développement local, à l’amélioration des conditions de vie des habitants et à la conservation d’une biodiversité unique.

Quelques notes du passé

Le projet Gibbon Experience fut mis en place par un Français, Jean-Francois REUMAUX. A travers cette action, celui-ci voulait prouver qu’il est tout à fait possible de mettre dans le même panier : protection de la nature, développement économique local et ses rêves d’enfants.

Au début, la réserve naturelle de Bokeo se limitait à ses 123 000 hectares de forêt ancienne peu habitée. Avec l’introduction de ce projet, les ethnies résidentes ont pu se trouver un travail plus noble que l’abattage illégal et le braconnage. Ils avaient besoin d’une source de revenus et Gibbon Experience recherchait des gens avec une bonne connaissance de la vie dans la jungle. En dehors des guides, des équipes de patrouilles forestières (dont la plupart étaient d’anciens braconniers), les employés ont été formés pour protéger la réserve.

Peu de temps après vint l’idée d’offrir une activité de découverte ludique aux visiteurs de cet espace vert. Celle-ci consistait à établir un réseau de tyroliennes à travers la jungle et des maisons arboricoles à faible impact sur l’environnement. La société ANIMO fut en charge des travaux d’aménagement. Durant cette période, bon nombre de villageois se sont attelés à la conception des cabanes, du recensement des espèces animalières et de la maintenance des infrastructures installées ; 6 huttes et 7 kilomètres de câblage furent installés.

C’est ainsi que ce projet novateur devint une précieuse source de revenus et de création d’emplois dans la région (cuisinier, guide, constructeur de cabanes, femme de ménage, etc…).

Aujourd’hui, il mobilise environ 120 individus provenant des villages ethniques alentour. En 2008, la réserve naturelle de Bokéo est promue Parc National. En plus du budget récolté du projet, cette dernière reçut des subventions du Gouvernement laotien.

Le concept : vue d’ensemble

Les principaux objectifs du projet Gibbon Experience demeurent la préservation du Parc National de Nam Kan et des familles de la région. Il associe tourisme ludique et création d’emploi durable afin de dynamiser durablement l’économie locale.

Concrètement, il a permis de mettre un frein aux pratiques de braconnage et de déforestation, de sauver de l’extinction les gibbons à crête noire du parc, de conscientiser la population locale sur l’importance de leur capital naturel et d’offrir un refuge sécurisé à différentes espèces (léopards, reptiles, plantes, arbres centenaires, ours, éléphants, tigres, entre autres).

L’argent amassé par les diverses formules se destine aux salaires des employés, à l’entretien des infrastructures et à la conservation de la réserve.

Ce qui signifie qu’en venant s’essayer à la tyrolienne à Bokéo, on participe au développement de ce projet éco-responsable et à la réalisation de ses objectifs.

Entre activités et hébergements

Selon l’option choisie, on peut s’adonner à diverses activités.

Les heures de marche permettent d’observer la faune et la flore de la réserve. C’est le parfait moment pour voir des oiseaux de toutes sortes, des mammifères et des insectes. On y trouve aussi de titanesques arbres centenaires et une luxuriante végétation.

Après de longues heures à se laisser glisser sur un câble ou à parcourir des kilomètres à pied, un séjour dans une cabane a de quoi sublimer la journée. Certaines se trouvent à 30 mètres du sol et d’autres à 40 mètres. Chaque maison arboricole est construite à la main avec du bois et des feuilles de palme. Et chacune possède sa propre capacité d’accueil. Ces huttes offrent un confort satisfaisant : bien équipée et bien aménagée. Les chambres sont en plein air et proposent un matelas épais couvert d’une moustiquaire. On y trouve de l’eau courante potable. La douche, également au vent confère une expérience inédite : on se lave face à l’horizon, debout sur un caillebotis laissant entrevoir le sol en dessous. On dispose aussi de toilettes et d’une kitchenette pour préparer le thé et le café.

Les repas, généreusement concoctés et servis, sont apportés par les guides. Les mets sont à base de produits locaux (riz, légumes, etc…).

Les soirées se font toujours entre voyageurs. Et quand la nuit tombe, on entend un concerto de bruits dont le chant des Gibbons. Depuis la canopée, la vue sur le coucher et le lever de soleil est tout bonnement fabuleux.

Infos utiles

Ces instructions ci-dessus peuvent être d’une grande utilité dans la préparation d’un circuit en tyrolienne avec Gibbon Experience :

  • Etant donné que cette activité est très sollicitée, réserver tôt est fortement conseillé.
  • Les déplacements se font par groupes de 8 maximum et sont encadrés par des guides aguerris.
  • Les gros bagages peuvent être laissés au bureau de Gibbon Experience. Il faut juste apporter le minimum nécessaire.
  • Bien s’équiper avant de partir : tenue de sport, chaussures de marche, vêtement contre la pluie, produit contre les moustiques, vêtement de rechange, bouteille d’eau, lampe torche, trousse à pharmacie, drap ou duvet pour les nuits fraiches, batterie de rechange pour son appareil photo et sa caméra, bottes imperméables.
  • Bien suivre les consignes de sécurité octroyées par les guides.
  • Des gants et des harnais sont fournis pour le déplacement.
  • Eviter d’accoler sa tête contre le câble durant une descente pour éviter les effets de friction.
  • Durant la saison des pluies, il y a de fortes chances de rencontrer des sangsues et le trek peut s’avérer plus difficile.
  • Prévoir une assurance voyage.
  • Cette activité est réservée aux personnes pesant moins de 110 kg. Cette condition est requise pour des raisons de sécurité.
  • Il faut disposer d’une bonne condition physique pour ce type d’aventure, surtout pendant la saison de la mousson.

Comment s’y rendre ?

Le bureau de Gibbon Experience est implanté dans la ville de Houay Xay. Il se trouve sur l’axe de la rue principale. C’est un point de passage inéluctable avant de partir à l’aventure au sein du parc national de Nam Kan. C’est aussi le point de départ du trek. Il faudra effectuer environ trois heures de route pour atteindre la réserve. En arrivant dans le village du parc (où vivent les guides et leurs familles), il faut compter une heure de randonnée en direction des « ziplines ».

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366