Le parc des papillons de Kuang Si

Une escapade à Luang Prabang inclut obligatoirement une escale du côté des cascades de Kuang Si. C’est un incontournable dont beaucoup ont tiré de fabuleux souvenirs. En effet, ce site livre de magnifiques vues sur des torrents, des bassins teintés d’eau turquoise et une nature impressionnante. Toutefois, cette attraction phare octroie davantage d’émerveillement aux voyageurs avec son sanctuaire d’ours à collerette, et également avec son paradis à papillons : le Kuang Si Butterfly Park.

Ce centre-ci fut aménagé de sorte à offrir un riche et paisible écosystème à ces insectes ailés, dont certains sont rares et endémiques. C’est le lieu idéal pour les épris de nature, les lépidoptéristes en herbe et les enfants curieux. L’endroit mène ses visiteurs à travers de longues allées de découverte aboutissant sur une note de détente dans une piscine naturelle ou au coin café du centre.

Histoire : l’origine d’une ferme charitable

Le parc des papillons de Kuang Si ou le Kuang Si Butterfly Park en anglais est le fruit d’un projet écologique initié par un couple de Néerlandais : Olaf un directeur artistique et Ineke une art-thérapeute. Ces derniers s’etant rendus en terre laotienne pour se ressourcer et faire une pause; mais au lieu de juste les rebooster ce voyage les change entièrement. Ils reviennent aux Pays-Bas, mais ressentent quelque chose germer en leur cœur. Tous deux ont envie de donner un sens plus écologique à leur vie.

Décidés, ils pensent tout d’abord à poser leurs bagages en Amérique du Sud, mais finissent par revenir à Luang Prabang. Ils y créent le « Butterfly Park ». Par cette action, ils se donnent corps et âme dans l’édification d’un centre étudiant et transmettant la vie des papillons et leur écosystème, ainsi que des alertes à la préservation de la nature laotienne. Olaf élabore les plans du site et l’aménage avec l’aide des artisans du bourg avoisinant. Ils y placent moult plantes issues des quatre coins du pays. Naturellement, les insectes cibles sont attirés et y élisent domicile.

C’est ainsi que cette ferme aux papillons ouvre ses portes au public en janvier 2014 à quelques mètres des cascades de Kuang Si.

Visiter le centre

La ferme aux papillons de Kuang Si se destine tant aux locaux qu’aux touristes.

Pour les Laotiens, elle les invite à apprécier et à comprendre l’intérêt de préserver leur propre nature. Les actions de ce projet visent à les conscientiser sur l’impact de la nature au niveau de leur santé, leur bien-être et leur avenir financier . Pour ce faire, le centre livre des programmes sponsorisés pour les écoliers laotiens (transport, déjeuner, financement et matériels). Ceux-ci ont également la possibilité de découvrir la ferme et de bénéficier d’une excursion éducative sur la nécessité de protéger leur propre capital vert.

Quant aux voyageurs venus d’ailleurs, ils pourront y découvrir librement un univers hors du commun. Comment ? En partant à la découverte des cinq zones du parc : ses trois jardins (coloré, d’orchidée et de cactus), une cascade annexe des chutes de Kuang Si, et une serre à papillons. En décidant d’y flâner, on reçoit un guide d’informations sur ces différents secteurs, sur la faune laotienne en général et sur le cycle de métamorphose des papillons (allant de la chenille, de la nymphe, de la chrysalide au lépidoptère).

Concrètement, on y apprécie les balades à travers ses mirifiques jardins où les senteurs et les couleurs des plantes du Laos fusent. On peut suivre les allées aménagées et bordées de petits ruisseaux. On y avance allègrement jusqu’aux portes de l’enclos des papillons. Cet abri admet entre 1000 à 1300 individus issus de plus de 50 espèces endémiques. Ce secteur-ci gratifie ses visiteurs d’un spectacle de couleurs et de formes inédit ! Ceux qui viennent pour admirer la beauté de ces insectes et de leurs battements d’ailes auront à bien choisir la période. De préférence, on optera pour les journées chaudes et ensoleillées. Les mois à prioriser demeurent : juillet, août, octobre et novembre.

Et pour parfaire cet idyllique moment, une baignade dans la piscine naturelle à l’entrée de la ferme s’impose. Il est possible de profiter de cet agréable instant en l’agrémentant avec son amusant petit spa. Il faut également saisir l’occasion de tester la « fish pédicure », pour ceux qui ne connaissent pas. De petits poissons viendront grignoter les peaux mortes de vos pieds et leur livrer une nouvelle jeunesse.

À tout cela s’ajoute une parenthèse culinaire auprès de son restaurant pavoisé d’un étang à canards. Sur place, on peut déguster des sandwichs, des gâteaux et des boissons fraîches. Autrement, il y a l’option du café pour une bonne tasse bien corsée.

Comment s’y rendre ?

Ce centre est facile à repérer. Il est planté tout juste à l’entrée du village de Thapene. Aussi, il se trouve à 300 mètres avant d’arriver aux portes et devant le parking des chutes de Kuang Si. Il y a des panneaux indiquant son emplacement le long de la route.

Pour couvrir la trentaine de kilomètres séparant les chutes et la ville de Luang Prabang,différents choix s’offrent à vous :

Le tuk-tuk ou le minivan

En option public, le prix de la traversée est compris entre 40 000 à 60 000 kips par personne. Ce tarif est fixé en fonction de votre force de négociation. Il est à noter que le chauffeur de tuk-tuk est disposé à vous attendre au site des cascades, mais seulement 3 heures maximum. Si on choisit de privatiser le véhicule, il faudra débourser soit 200 000 kips pour un tuk-tuk soit 250 000 kips pour un minivan. C’est plus commode et on peut profiter du transport toute la journée. Le trajet se fait généralement en 1 heure.

Le vélo

Cette alternative se réserve aux visiteurs bien entraînés Sur le chemin, il faut arpenter quelques collines escarpées. Ici, le temps de trajet s’étend en moyenne sur 2 heures. Vous pouvez louer un vélo en ville pour la modique somme de 20 000 kips par jour.

Le scooter

On peut s’en procurer un à Luang Prabang pour une location journalière d’environ 100 000 kips.

Le bus

Il existe une ligne régulière reliant la ville de Luang Prabang et le site. Un car part de la gare de Naluang à midi. Celui-ci reste du côté des chutes de Kuang Si durant 2 heures avant de rentrer. Le prix du ticket aller-retour s’élève à 40 000 kips.

Tarif et horaire

Les visites de la ferme aux papillons de Kuang Si sont possibles entre 10h30 et 16h30, du lundi au dimanche. Le moment propice à la découverte de ce lieu gravite autour des premières heures d’ouverture. Les tarifs en vigueur diffèrent en fonction du contexte :

· Ticket d’entrée pour la ferme : 40 000 kips

· Ticket d’entrée et déjeuner : 75 000 kips

Infos utiles

Cet endroit dispose d’infrastructures sanitaires : toilettes écologiques et salle de bain avec eau des cascades.

4 photos

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366