Boutique Ock Pop Tok

Souvent, le Laos se résume à ses temples bouddhistes, l’hospitalité de ses habitants, ses paysages karstiques, ses villages de minorités, sa nature généreuse et ses campagnes, ainsi que ses corps de métiers. En tant qu’artisanat traditionnel, le textile laotien est particulièrement affectionné pour sa finesse et sa magnificence. Si vous souhaitez avoir une vue d’ensemble sur cette pratique identitaire du pays, rendez-vous à l’Ock Pop Tok de Luang Prabang. Cette entreprise sociale vous livre moult façons d’appréhender ce magnifique héritage ancestral. Avec ludisme, vous étudierez les diverses étapes et les métiers relatifs à la confection d’un magnifique sinh (jupe traditionnel), d’un foulard en soie ou encore d’un panier en bambou. Cet endroit est sûr de plaire à tout voyageur en quête d’un Laos authentique.

Quelques notes du passé

L’histoire de l’Ock Pop Tok (OPT) débute en 1999 quand l’Anglaise Joanna Smith arrive dans le nord du Laos pour photographier des projets de développement. À l’époque, une Laotienne nommée Veomanee Douangdala se présente comme une remarquable tisserande se distinguant pour ses méthodes de travail défiant les techniques ancestrales. Elle crée des produits textiles uniques aux motifs hors du commun. Par un heureux hasard, le chemin des deux femmes se croise. Joanna est obnubilée par la complexité du tissage laotien et par la dextérité de leurs artisans. Sans grande surprise, l’originalité de Veomanee suscite un grand intérêt auprès de Joanna. Ce qui aboutit à une entente et une collaboration permanente basée sur la préservation et la vulgarisation de ce textile riche en détail et en créativité.

Consciente de l’importance et de la beauté des produits de soierie et de coton, ces deux jeunes femmes s’entendent pour perpétrer autant que possible cet artisanat traditionnel. Depuis les temps anciens, cette pratique constitue uniquement une tâche domestique sans apport significatif à l’économie locale. À travers l’Ock Pop Tok, elles leur assignent une valeur économique sur la base du commerce équitable. Elles octoient aux villageoises tisserandes des revenus durables et concurrentiels, des options d’apprentissage continu et de perfectionnement professionnel en les invitant dans leur projet. Les leitmotivs qui les animent sont : le juste échange, la nature et le bio, l’originalité et la méthode traditionnelle, la coopération avec les groupements ethniques, l’art à la main, et l’émancipation des femmes.

C’est ainsi qu’en l’an 2000, l’Ock Pop Top – traduit « l’Est rencontre l’Ouest » – voit le jour . Cette entreprise sociale débute avec une petite échoppe dans la cité enchanteresse de Luang Prabang. Puis, une salle permettant aux visiteurs de découvrir le processus de fabrication engagé dans cet artisanat est créée. Ensuite, le centre s’étend avec deux boutiques au sein du quartier historique de la ville et avec le LinvingCraftCenter (LCC).

En 2006, le complexe conçoit le projet Village Weavers pour plus de onze provinces du pays. Puis, l’OPT fonde un organisme caritatif Fibre2Fabric ayant pour objectifs de rassembler, préserver et archiver les textiles du Laos.

De nos jours, Ock Pop Tok emploie plus de 78 employés dont plus des 90 % sont des locaux .

Visiter l’Ock Pop Tok

Faire un tour au sein des multiples structures de l’Ock Pop Tok équivaut à vivre une virée textile passionnante et enrichissante. Prenez quelques minutes ou quelques jours de votre séjour pour vous prêter aux activités livrées par l’entreprise. Profitez des lieux via une visite guidée gratuite.

Le vaste Silk Road Café en plein air sera votre coin-repas. Il est planté sur les rives du fleuve Mékong et propose à la carte des boissons et une savoureuse cuisine laotienne. Vous pourrez aussi y goûter son fameux thé vermifuge fait à base d’infusion de crottes de vers à soie : expérience exotique assurée !

Le complexe offre de bonnes perspectives de balade. Vous pouvez sillonnez son jardin où poussent les ingrédients principaux à la teinture de soie. En effet, les matériels utilisés à OPT s’avèrent naturels et biologiques. Ceux-ci demeurent de haute qualité afin de livrer un rendu raffiné et impeccable.

Vous pouvez aussi vous attarder au Living Craft Center pour rencontrer ses 28 tisserands et les regarder filer sur leurs métiers à tisser. Parmi eux, on retrouve des tisseurs, d’autres se spécialisent filateurs ou artisans batik . Et si vous avez envie d’en découvrir un peu plus, vous pouvez vous inscrire à une ou plusieurs classes de découverte sur ce merveilleux artisanat. À vous de choisir quelle(s) pratique(s) vous désirez connaître dans le respect de votre budget voyage : tissage de soie, teinture avec des colorants naturels, formule duo tissage et teinture, formule duo façon Ikat, initiation au dessin du Batik Hmong, tissage de bambou à faire avec vos enfants, et enfin expérience village de tisserands pour un soupçon de bénévolat. Vous pouvez ainsi mettre la main à la pâte et le cœur à l’ouvrage dans ces activités. Avec de l’application, ces cours express d’une demi-journée à trois jours vous permettront de fabriquer vous-même votre produit laotien. En invitant les visiteurs à participer, l’endroit les encourage dans la valorisation de cet art manuel.

Ceux qui souhaitent prolonger la découverte de l’OPT de Veomanee et de Joanna pourront se payer un séjour auprès de la splendide Villa Mékong de cette entreprise sociale.

Et pour immortaliser votre passage dans cette partie de la ville, vous avez la possibilité de vous offrir un produit textile confectionné par des artisans des villages ethniques. Où ? Auprès d’une de ses deux échoppes : en ville et au sein du LCC. Vous pourrez y dénicher des objets de grande qualité, aux couleurs éclatantes et naturelles : sacs, bourses, habits, articles-cadeaux, accessoires, décoration de maison, foulards, châles, et parures murales. Vous y trouverez une grande variété de styles et de motifs puisque les articles proposés proviennent des quatre coins du pays. Au sein de ces magasins, les commerçants organisent quotidiennement des Shop Talk visant à partager l’histoire et l’engagement de l’OPT dans le développement durable et local.

Comment s’y rendre ?

L’Ock Pop Tok – le centre Linving Craft, le Silk Road Café et le Mékong Villa – se dresse le long du fleuve Mékong. Sur la carte, vous les trouverez à côté du petit monastère Wat Phra Bat Tai (Vat Prabat Tai ou Chùa Phật Tích). Suivant une rue sans nom longeant le fleuve, il faut avancer sur quelques mètres depuis le marché Phosy en direction du temple. Après la jonction d’axes principaux, on prend la première bifurcation donnant sur une petite ruelle. On avance tout au bout et on arrive à destination.

Pour accéder à cette partie de Luang Prabang, on peut enfourcher un vélo depuis le centre-ville. La location à la journée ne coûte que 10 000 kips. Autrement, il y a l’option express des tuk-tuk. Et si les balades à pied vous parlent plus, rien ne vous empêche de partir à la découverte des abords du fleuve.

Tarifs et horaires

L’Ock Pop Tok secompose de plusieurs établissements ouverts tous les jours :

  • Laboutique : de 08h à 20 h, située sur la rue principale en face de la boulangerie Zurich
  • LeCentre Living Crafts : de 08h à 19h, situé au bord du Mékong
  • L’échoppe Ock Pop Tok Heritage : de 08h à 20h, implantée sur la rue principale près du restaurant 3 Nagas

Si vous souhaitez vous initier à l’artisanat traditionnel laotien, le complexe propose diverses classes d’apprentissage :

  • Teinture : une demi-journée (le matin de 9h à 12h ou l’après-midi de 13h à 16h) ; droit d’entrée : 416 000 kips
  • Tissage : une demi-journée (le matin de 9h à 12h ou l’après-midi de 13h à 16h) ou une journée entière (de 9h à 16h); droit d’entrée : 416 000 kips pour ½ jour et 552 000 kips pour une journée avec déjeuner
  • Teinture et tissage naturels : deux jours (de 09h à 16h); droit d’entrée : 872 000 kips (repas inclus)
  • Teinture et tissage naturels des méthodes Ikat : trois jours (de 09h à 16h); droit d’entrée : 1 264 000 kips (repas inclus)
  • Batik Hmong : 3 sessions au choix du lundi au vendredi en demi-journée (le matin de 9h à 12h ou l’après-midi de 13h à 16h) pour 416 000 kips ; la journée (de 9h à 16h) pour 552 000 kips déjeuner inclus; et les deux jours (de 9h à 16h) pour 872 000 kips avec repas inclus
  • Tissage de bambou pour tous : session d’une demi-journée (le matin de 9h à 12h ou l’après-midi de 13h à 16h) pour 208 000 kips, ou bien d’une journée (de 9h à 16h) pour 336 000 kips avec déjeuner
  • Village de tisserands : session de deux heures (le matin de 10h à 12h ou l’après-midi de 14h à 16h) pour la somme de 320 000 kips
Artisanat
3 photos

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366