Khammouane

Le Laos est un pays imputé d'un héritage historique, culturel, social et naturel d'exception. On lui compte de nombreux sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Des grottes, des temples, et autres lieux qui se distinguent pour leur beauté et leur passé. Parmi les perles de l'ancien pays du million d'éléphants se démarque Khammouane. Cette province séduit facilement pour la magnificence de sa nature, de sa diversité ethnique et de son capital culturel. On ne peut que s'émerveiller devant la splendeur de ses imposants massifs de karts calcaires, de ses énigmatiques grottes dont celles de Kong Lor, de ses jungles sauvages, et de son « monde d'eau ». Dans ce cadre idyllique et enchanteur, on se laisse aisément séduire par sa luxuriante flore et sa faune rarissime.
## Histoire

Chronologiquement, les données concrètes sur le passé de la province de Khammouane remontent au VIe et au VIIIe siècle. À cette époque, la région était enchainée au royaume de Sikhottabong. Une appartenance qui lui légua de nombreux vestiges dont Kampaeng Yak, le grand stupa de Sikhottabong et le stupa Phone.
Ceci dit, les échos du protectorat français au Laos atteignirent également ce canton. Une occupation qui gratifia son paysage urbain de bâtiments coloniaux, surtout dans la ville de Thakhek (chef-lieu de la province). On y trouve aussi une voie ferroviaire inachevée, censée joindre le Laos au Vietnam. Actuellement, ce qui reste de ce projet demeure un vieux pont ferré enjambant la rivière Nam Don.
Au XIXe siècle, ses hautes falaises de karsts servaient de refuge à diverses communautés ethniques lors des invasions Haw dans la partie nord du pays. Durant la guerre d'Indochine, le col de Mu Gia faisait office de points de transit pour la piste Ho Chi Minh.
Quant au nom Khammouane signifiant « or heureux », on suppose qu'il tire son origine des gisements aurifères découverts dans les environs il y a à peu près cent ans.
## Aujourd'hui

De nos jours, cette localité se définit par sa biodiversité et son héritage historique et culturel. À ce que l'on sache, celle-ci abrite un superbe patrimoine naturel, une culture riche et diversifiée, de nombreuses ethnies, un époustouflant paysage karstique, ainsi que de limpides rivières et lacs.
Pour ceux qui comptent en faire le tour, les lieux incontournables à voir sont multiples. Terre sauvage, Khammouane confère un large panel d'activités : randonnée, cyclisme, balade en bateau, kayak, aventure spéléologique, trek, etc…
### Une nature généreuse

Khammouane est une Zone Nationale protégée de la biodiversité. Programmer un trip dans cette partie du Laos, c'est pouvoir observer une faune et une flore vue nulle part ailleurs. Pour les voir de plus près, il suffit d'apparier visite et trekking du côté de ses cinq zones nationales protégées (ZNP). La ZNP de Hin Nam No attire beaucoup de voyageurs pour quelques curiosités comme la grotte de Tham Khoun Xe avec ses fantasmagoriques passages de rivières souterraines et ses vastes cavernes. Il y a aussi celle de Phou Hin Bun. Si on a de la chance, on pourra y rencontrer le rarissime langur de douc, un primate menacé aujourd'hui.
Autre perle de dame nature de ces terres : son paysage de karst. Ces hautes falaises de calcaire sont traversées par de calmes rivières. Elles impressionnent pour leurs hauts pics, leurs étranges sculptures sur rocher, leurs crêtes, et leurs amas de cailloux.
Pour les passionnés de spéléologie, ils seront amplement satisfaits avec l'exploration de ses vastes grottes. De toutes tailles, la plupart de ces caves couvrent une dimension sacrée. Pour n'en citer que quelques unes : la grande Kong Lor avec le lagon bleu de la rivière Hin Bun et son village de tisserands; Tham Xang (grotte de l'éléphant) recouvrant une histoire à la fois mythique et historique ; Tham Nong Pha Fa (grotte du Bouddha) et ses 229 statuettes vieilles de plus de 600 ans; Tham Nang Aen avec son mélodramatique récit d'amour, son lac intérieur et son petit zoo; Tham Lode avec ses chauves-souris et ses poissons géants; Tham Xieng Liap et Khoun Nam Don avec son lagon turquoise.
### De magnifiques points d'eau

La baignade est un des plaisirs obligés lorsque l'on part voyager dans un pays lointain et exotique. Au sein de cette province, on peut s'y adonner en contrebas de ses belles cascades telles que Tad Nam Sanam et ses chutes jumelles; ainsi que Tad Mouang et ses 18 niveaux. On peut également se rafraichir et nager un moment au cœur de ses lacs. À titre d'exemple, le lac du gong du soir ou Khoun Kong Leng avec son eau émeraude et son anecdote sur la pleine lune. On relève aussi l'artificiel Nam Theun avec ses arbres morts et son ambiance chimérique.
### Des activités sur-mesure

Khammouane va au-delà d'une simple visite au hasard de ses sites naturels. Il y existe une attraction prédis posée et très appréciée par les globetrotteurs : la boucle de Thakhek.
Cette fameuse boucle se résume à un tour incluant : la capitale provinciale Thakhek, la Cave Alley, le plateau de Nakai et la forêt calcaire. Il est possible d'étendre ce « loop » avec une virée dans les Hinterlands. Néanmoins, cette escale se destine particulièrement aux plus robustes des aventuriers. Les routes et le relief y sont extrêmement abrupts.
Ce périple se fait généralement en moto ou en scooter. Cela permet de passer rapidement d'un paysage différent à un autre. Les diverses étapes de cet itinéraire possèdent leurs propres attraits et spécificités :
- La ville de Thakhek est le point de départ. Celle-ci séduit pour ses guesthouses à l'architecture coloniale française, ses échoppes de nouilles, son marché de nuit, ses restaurants bordant le fleuve Mékong, le stupa de Sikhottabong et le Kampaeng Yak (la grande muraille de la cité)

  • L'Allée des cavernes ou Cave Alley rassemble sur 17 km, sept grottes dont Tham Xang, Tham Xieng Liab, Tham Nong Pha Fa, Tham Pha Chan (grotte du Bouddha en bois de santal), Khoun Nam Don, Tham Pla Xaen (grotte du poisson aveugle) et Tham Nang Aen. Ce site se trouve à 5 km de la capitale et convient parfaitement aux amoureux de spéléologie, de trek, de kayak, de nage, de pique-nique, de pêche, de balades en bateau et de randonnée.
    - En ce qui concerne le plateau de Nakai, il est plaisant de visiter sa ville qui est près du réservoir du barrage de Nam Theun 2 (NT2). Cette petite cité isolée possède un centre exposant des UXO (munitions non explosées) et autres vestiges de la guerre. A 20 km de cet endroit, Tha long propose moult activités comme le canotage, la pêche, le camping, et les pique-niques.
  • On agrémente ensuite la boucle avec une visite de la ZNP de Phou Hin Bun et de sa forêt calcaire. Puis, on pourra prendre un moment de répit au village de Ban Na Hin. De là, il est possible de partir en trek vers la cascade de Tad Mouaung et de la profonde grotte de Tham Heup. Autrement, il suffit de faire cap vers la bourgade de Konglor pour en visiter ses fameuses cavernes ou pour effectuer une halte dans la cité de Hinboun, porte d'entrée du lac Khoun Kong Leng et de la rivière Hinboun.
  • De Ban Na Hin, on poursuit avec les Hinterlands et son village Ban Phon Ton. Le paysage champêtre tout autour est étonnant. On prend goût à se promener entre les rizières, les forêts, et le mont menant vers la grotte Tham Phi Seua, de Tham Phabang et de Xebangfai.
    ## Géographie et climat

Khammouane est une province située au centre du Laos et se subdivisant en 9 districts. Elle est bornée par la province de Borikhamxay au nord, le Vietnam à l'est, la province de Savannakhet au sud et le fleuve Mékong à l'Ouest. Thakhek est son chef-lieu et est gratifié du troisième pont de l'amitié lao-thaïlandaise.
Son relief est composé de montagnes parsemées de verdoyantes forêts. Son hydrographie est essentiellement axée sur le Xe Bangfay, le Nam Theun et le Nam Hinboun.
La meilleure saison pour y aller est comprise entre le mois de novembre et celui de mai. Et du côté de la grotte de Tham Pla Xaen, la saison du kayak est délimitée entre août et novembre.
## Comment s'y rendre ?

En bus

Rejoindre Khammouane revient souvent à venir à Thakhek. Il existe de nombreux bus se dirigeant vers cette capitale partant de Savannakhet, Vientiane, Paksé, Attapeu, Sekong et Salavan.
De Vientiane, on a le choix entre deux moyens de locomotion : les cars VIP (80000 kips/personne), et les bus Express (70000 kips/personne).
Ceci dit, Thakhek n'est pas l'unique porte d'entrée de la région. Il est aussi possible de prendre le bus depuis Vientiane et de directement poser bagage soit à Konglor soit à Nakai.
Partir de la province thaïlandaise Nakhon Phanom et passer par le pont de l'amitié permettent aussi de venir dans cette belle contrée laotienne. Les visas sont mis à disposition une fois à destination.
## Comment circuler ?

En Tuk-tuk

Ce moyen de transport convient bien au déplacement dans la capitale. Et certains d'entre eux sont disposés à assurer le trajet vers les sites aux alentours de Thakhek et de la Cave Alley. Ces services peuvent être tarifés au jour mais il faut savoir négocier.
### A moto ou en scooter

C'est l'option la plus prisée des touristes pour réaliser la boucle de Thakhek. Il est donc normal d'en voir pulluler au sein de plusieurs boutiques de location auprès de la ville.
### En vélo

Troquer 1 dollar américain contre un vélo de location et on obtient un bon véhicule pour découvrir plus aisément chaque recoin.
### En Sawewtaews ou jumbos

Il s'agit de camionnettes dotées de bancs effectuant des va-et-vient entre les districts de Khammouane.
### En location de voiture

Auprès des hôtels et maisons d'hôtes, on peut dénicher diverses options de location de véhicules avec chauffeur : taxis, minibus, et bateaux.
### Autres possibilités

Le Lot-sam-lo (vélo motorisé) demeure un véhicule très pratique pour flâner dans Thakhek. Et pour les voyages en dehors de cette dernière, il y a l'alternative des bus locaux. Ceux-ci sont disponibles auprès des gares de district, le matin et en début de soirée.

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366