MuangXai

Il n’est pas rare de voir au Laos quelques villes et bourgades marquées par la culture et l’influence des pays voisins comme la Thaïlande, le Vietnam ou encore la Chine. La grande cité de MuangXai dite aussiOudomxay et Udomxai fait partie de ces villes Lao aux multiples facettes.

Celle-ci est connue pour être le point de convergence de plusieurs groupes ethniques, de nombreuses routes, et surtout du pays du million éléphants et de la Chine. Vu davantage comme un centre commercial qu’une destination touristique, beaucoup de voyageurs y passent rapidement leur chemin. Pourtant, s’y attarder permet de découvrir un « Laos authentique » et d’expérimenter diverses activités.

Histoire

Selon les livres d’histoire, l’origine du nom « MuangXai » proviendrait d’une rencontre inopinée entre un bonze et quelques pêcheurs.

Avant toute chose, il faut savoir que les Lao Ly de Sipsongpanna (Chine) vinrent dans laprovince d’Oudomxay en 1260 et y ont édifié le village de Ban Luang Cheng (actuel Bang Cheng de MuangXai), dans la ville de Takka Sila.

Un beau jour de l’année 1323, quelques habitants de ce petit bourg laotien s’en sont allés pour couper du bambou dans la forêt. Ils avaient besoin de matériau pour fabriquer leur panier de pêche. Dès lors qu’ils sortirent leurs outils de travail, ils aperçurent un moine venir à eux. Celui-ci s’appelait Paxay. Ce dernier leur demanda ce qu’ils faisaient. Ils lui répondirent et lui offrirent de la nourriture. Suite à cette belle anecdote, les locaux ont changé le nom de leur ville en « MuangXai ».

Plus tard en 1987, cette localité fut baptisée capitale de la province d’Oudomxay à la place de Ban Nahin.

Ces dernières années, elle s’est mobilisée dans la réduction de la pauvreté de ses habitants en investissant dans le secteur du tourisme. C’est ainsi qu’en 2005, elle établit en collaboration avec le Service allemand de développement (DED)un office du tourisme. Et en 2007, ce bureau a été converti en département provincial. Diverses formules y sont proposées : trekking et randonnée, aventure gastronomique, tyrolienne, cyclisme, atelier d’origami lao, etc.

Aujourd’hui

Y faire un saut ou y séjourner, c’est comprendre que la population est bigarrée par les 12 ethnies locales et par des Chinois . Les Khmus y sont majoritaires. On y parle le laotien avec le fameux « Sabaidee » et un dialecte yunnanais. Son paysage urbain est de plus en plus envahi par les entreprises et les enseignes chinoises. Le Laos y demeure mais pas à son plein potentiel, tout du moins en apparence.

Contrairement aux idées reçues, cette plaque tournante au nord du pays a tant à revendre dans son centre-ville qu’à ses alentours en matière de dépaysement et de distraction.

Sa ville

Souvent boudé par les routards, le centre-ville de MuangXai possède quelques sites dignes d’intérêt.

Ses marchés

Pour s’acheter quelques souvenirs, la ville dispose de nombreux marchés. Ceux souhaitant s’approvisionner en produits alimentaires frais, direction ses trois marchés: le marché de l’étain, de Nonmengda et de Phoukhaiw. Principalement, ce sont les villageois des alentours qui y viennent commercialiser leurs produits agricoles, halieutiques, artisanaux et issus de la chasse. Parfois, on aperçoit sur les étals des marchands des animaux rares. Le marché de Luxay propose des vêtements, des chaussures, et des produits de nécessité. Quant au marché chinois, ses boutiques se spécialisent dans la vente d’habits et d’appareils ménagers.

Le temple de Wat Phu That

Le monument bouddhiste de la ville est le fameux Wat Phu That. L’accès et la visite y sont gratuits. Perché sur une colline, ce grand stupa de 18 mètres livre une vue imprenable sur les montagnes et les forêts en arrière-plan. Il constitue un lieu de culte et de rassemblement pour les locaux. Ce grand édifice bouddhiste date du XIVe siècle. Quand le Laos était sous protectorat français, il servit de camp de guerre. Et durant la première guerre du Vietnam, il fut réduit en ruine et en un amoncellement de briques. En 1994, sa reconstruction fut instiguée et fut achevée trois ans plus tard. Joliment ravaudé, ce temple abrite depuis 2010 une statue de Bouddha en or de 15 mètres.

Le musée d’Oudomxay

Sis en haut de la montagne PhouSebey et en face du Wat Phu That, cet endroit offre un sublime panorama sur les alentours et expose quelques vestiges ethniques de la région.

Ses environs

Beaucoup de touristes cochent MuangXai dans leur carnet de voyage pour les attraits de ses sites alentour. Certains d’entre eux ont taillé la notoriété de la région à l’échelle internationale. Parmi les perles environnantes se démarquent :

Le Nam Kat Yorla Pa

Il s’agit d’une zone boisée encore vierge ceinturant la cascade et la rivière de Nam Kad. Ce lieu est une propriété privée située au nord-est à 17 km de la ville. Pour ravir la beauté des lieux et pour amener les visiteurs à l’évasion, une station balnéaire de luxe y a été installée. On s’y prête à la détente mais également aux activités de plein air.

La grotte de Chom Ong

À 45 km de la ville, cette caverne récemment découverte est une des plus grandes du nord du Laos. À certains endroits, elle atteint 16 km de long pour une hauteur s’élevant jusqu’à 50 mètres. Hypnotique et intimidante, elle possède une « dry cave » et une « river cave ». D’une splendeur incomparable, elle fait le bonheur des passionnés de spéléologie et des amoureux de treks avec ses gigantesques stalagmites et stalactites. Car oui, le chemin ardu vers ce site en vaut vraiment la chandelle. Celui-ci est accessible depuis 1 heure de marche de Ban Chom Ong. Comme il est scellé par une porte de bambou, il faudra en payer l’entrée (10000 kips) et le parking (3000 kips). Recourir au service d’un guide au village de Chom Ong est également une condition avant de pouvoir en explorer les tréfonds : 50000 kips par groupe de 8 visiteurs.

Le Lac Nam Hin

Ce grand lac découle du déversement de plusieurs petites rivières descendant des montagnes adjacentes. Il captive pour sa somptuosité mais aussi pour sa grande envergure. Tout autour, des fermes organiques, des restaurants et des petites embarcations se sont installés. À 8km et à 1 heure de MuangXai, ce coin plaît pour son calme, ses pique-niques et pour ses balades en bateau.

Villages ethniques

Muang La

Ce petit bourg riverain est une des raisons poussant les touristes à venir à MuangXai.À 28 km au nord et à 1 heure de route seulement, celui-ci est bordé par la rivière de Nam Phak. Il se trouve au centre de terres agricoles et de charmantes collines. Rustique et champêtre, on y apprécie le rythme lent de la vie, ses sources thermales naturelles, ses us et coutumes, et son artisanat. En ce qui concerne son célèbre et majestueux PhaSingkham, il est considéré comme l’une des pagodes des plus sacrés de la province. Il daterait de plus de 2000 ans.

Ban Ao No et ses Akha

Originaires de Chine, les Akha de ce village ont migré au Laos en 1882, mené par leurchef Ao No. Situé à 32 km de Muang La, c’est un coin où il fait bon de découvrir la culture, le mode de vie et les mœurs des résidents locaux. Les meilleurs attraits de cette localité se révèlent à la période du nouvel an Akha (février).

Ban Nyor et ses Thaï Lue

Sis dans la localité de Meuang Beng, ce charmant hameau est établi à 53 km de MuangXai et au cœur de la circonscription économique entre la Chine, la Thaïlande et le Vietnam. Les curiosités qu’il offre se résument à ses remarquables poteries faites-main, ses textiles en coton, ses spécialités culinaires, ses homestays, ses spectacles traditionnels mais surtout sa cérémonie du Baci ou soukhouan.

Ban Chom Ong

Avec Muang La, le village de Chom Ong présente un incroyable potentiel touristique. Ses 500 indigènes appartiennent à l’ethnie des Khmus. On y va pour vivre une aventure épique et authentique avec la tribu locale, pour découvrir leur artisanat, et pour accéder à ses fameuses grottes et cascades. Loin des tumultes de la vie moderne, cette petite communauté lao vit entourée de rizières et de hautes montagnes. C’est une des destinations phares proposées dans les formules de randonnées de l’office du tourisme (360 000 kips par personne la journée).

Ban Nam Heeng

La destination en soi manque d’intérêt. C’est le chemin qui y mène qui vaut le coup. Ce village constitue notamment une voie vers Ban Chom Ong. La difficulté de cette randonnée de 5 heures est compensée par la beauté du paysage en route.

Climat et géographie

MuangXai est le chef-lieu de la province d’Oudomxay. Elle est lovée dans le bassin de la rivière Nam Ko. Elle est ceinte par des montagnes hors du commun et par deux vertes collines. Sur l’une d’elles se dresse son mussée et sur l’autre s’élève son fameux stupa. À 10 minutes de son centre-ville est implanté l’aéroport d’Oudomxay.

Cette contrée est dotée d’un climat de mousson modéré. Pour ceux qui prévoient donc de venir à MuangXai, de décembre à mars reste la meilleure période pour sillonner ses sentiers et ses forêts. C’est la saison sèche, une saison marquée par un brouillard couvrant la localité du soir au petit matin.De novembre à février, l’air est très frais. Les températures avoisinent les 17 et 18°C la journée. Pour les randonneurs aguerris, des vêtements chauds et de solides chaussures de marche sont à prévoir. Avril est son mois le plus chaud avec 25.5°C de température moyenne, mais le thermomètre excède parfois les 31°C.

Infos utiles

· Une carte de la ville est disponible auprès de la station de bus et des bureaux d’information de base.

· Le change de monnaie et de chèque de monnaie peut s’effectuer auprès des 3 banques et du bureau de poste de la BCEL.

· Des guichets automatiques de la BCEL accordent des retraits sur cartes internationales (20000 kips de commission et transaction plafonnée à 700 000 kips).

· Elle fait partie des quelques villes du Laos bonifiées d’un internet rapide et sans fil : auprès de boutiques spécialisées (400 kips la minute), des maisons d’hôte, et du café « Charming Lao Hotel ». Le réseau 4G des fournisseurs locaux (Lao Telecom, Unitel et ETL) dispose d’une grande couverture et d’une bonne vitesse.

Comment s’y rendre ?

Par avion

Etant une grande agglomération, MuangXai est connectée à plusieurs localités lao. Mais par la voie des airs, elle est seulement accessible depuis Vientiane. Le vol dure 1 heure et est assuré 3 fois par semaine par Lao Airlines.

En bus

Les routes d’Udomxai mènent vers de nombreuses destinations Lao. Pour joindre cette ville commerciale, on peut partir de :

  • LuangNamtha (durée : 4 heures ; tarif : 40000 kips par personne)
  • NongKhiaw (durée : 4 heures et demie ; tarif : 44000 kips par personne ; heure de départ : 11h)
  • LuangPrabang (durée : 5 heures ; tarif : 40000 kips par personne ; fréquence : 3 voyages par jour)
  • Pakbeng (durée : 4 heures ; tarif : 40000 kips par personne ; heure de départ : 12h)

Chaque jour, il existe aussi des bus provenant deVientiane, Phongsali, Bokeo et MuangKhua. Et comme cette cité est à une journée de route de la Chine, des bus assurent la liaison aux frontières.

Note :

MuangXai a deux gares routières : la gare routière sud qui se trouve à environ 6 km et la station nord en plein cœur de la ville.

Comment circuler ?

Visiter la ville d’Udomxai peut facilement se faire à pied. Mais il faut savoir que la grande majorité des sites intéressants dans et en dehors sont très distancés les uns des autres. Ce qui fait que pour passer d’un point à un autre, opter pour un moyen de locomotion s’avère plus pratique.

Pour ceux qui veulent se déplacer en direction de ses deux gares routières, il y a l’option des tuk-tuks.

Que faire ?

  • visiter le magasin d'artisanat Thai Ly où tissus, sacs et vêtements traditionnels sont exposés
  • goûter au succulent Oudomburger du « SisoBakery »
  • réaliser un trip gastronomique du côté de Souphailin’s Restaurant avec leur plat géant et leur petit prix
  • organiser quelques jours de randonnées et de trekking vers les villages ethniques avoisinants

· aller aussi loin que possible et visiter la cascade de Talae et celle de Nam Haeng non loin de MeuangHoun

  • se détendre auprès des sources chaudes de Muang La
  • flâner du côté de la cascade de 11 km
  • avec le budget nécessaire, s’adonner à un séjour de luxe auprès de la Nam Kat Yorla Pa
  • se rafraîchir dans la piscine en contrebas de la cascade Nam Kad
  • profiter d’une balade en bateau sur le lac Nam Hin

· réserver une journée entière à l’exploration de la grotte Chom Ong

  • visiter le célèbre temple de Phu That
2 photos

Bonjour

Je suis Laurent de "Laos Mood Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+ 856 (0)21 254 366